Livres

Ma compagne, mon bourreau – Maxime Gaget – 2015

Maxime Gaget témoigne dans l’ouvrage « Ma compagne, mon bourreau », paru en début d’année, de l’enfer qu’il a vécu. Il raconte comment il a été malmené et torturé par celle qui a été sa compagne, et comment il s’est retrouvé sous son emprise.

« Avant de connaître Nadia je menais une petite existence assez calme. Et cette catastrophe m’est tombée violemment dessus. Cela peut arriver à n’importe qui, n’importe quand ».

L’auteur nous décrit de façon poignante, étape par étape, comment le piège s’est refermé sur lui. Comment son bourreau l’a piégé. Comment il s’est retrouvé emmuré dans le silence : honteux, humilié, rabaissé. S’il envisage de se rebeller, elle referme encore plus le piège en le menaçant de l’accuser d’attouchements sur ses enfants. Il nous montre aussi très bien comment, parfois, une petite voix vient le prévenir : « Mais dans quoi est-ce que je m’embarque ? » ou bien lui murmure « de faire demi-tour ». Nous connaissons tous cette « petite voix » en nous, pleine de sagesse, qui vient nous avertir que quelque chose cloche… Et combien de fois l’avons-nous fait taire !

Lire la suite du billet


 

Acquittée : Je l’ai tué pour ne pas mourir – Alexandra Lange – 2012 – J’ai Lu (1er éditeur : Michel Lafon)

En témoignant, Alexandra Lange « a voulu montrer le calvaire que vivent des femmes comme [elle]. Dénoncer le silence de ceux qui savent mais se taisent. Et répondre à ceux qui se demandent pourquoi une femme battue a tant de mal à quitter son tortionnaire ».

Son livre relate l’histoire et le procès de cette mère de quatre enfants, jugée pour le meurtre de son mari. En 2009,  elle a tué son conjoint, Marcelio, d’un coup de couteau, après des années de violences conjugales subies. « Le soir du 18 juin 2009, mon mari avait battu violemment notre fille aînée, Séphora, dix ans à l’époque. Il s’en prenait de plus en plus souvent aux enfants et je ne le supportais plus. Quand tous ont été couchés, je l’ai défié : ‘je veux divorcer’. Il s’est jeté sur moi, il m’étranglait. Nous étions dans la cuisine, j’ai pu saisir un couteau ».

Lire la suite du billet


La démesure – Céline Raphaël – 2013

Jusqu’à 14 ans, Céline Raphaël a vécu dans la terreur. Son livre est un témoignage courageux sur la maltraitance. Elle y raconte la violence extrême de son père.

Pendant plus de dix ans, elle a subi coups, tortures mentales, humiliations par un père, cadre supérieur  directeur d’usine et notable respecté, qui avait choisi d’en faire une pianiste de renom.

Au départ, Céline est une enfant comme les autres. Elle a une petite sœur qui, elle, va avoir une enfance « normale ». Mais son père découvre que  Céline a un don pour le piano… Dès lors, il va lui faire vivre l’enfer, allant jusqu’à lui infliger des séances de travail de 3 heures par jour dès l’âge de 4 ans.  Jours, soirs, nuits et week-ends, elle est attachée au piano dès 6 ans. A chaque fausse note, les coups tombent. Elle implore son pardon, elle pleure, il la traîne de pièce en pièce par les cheveux et elle doit avaler sous ses ordres des détritus à même le sol.

Lire la suite du billet