Affaire Jacqueline Sauvage : demande de liberté conditionnelle de nouveau refusée

Jeudi dernier, le 24 novembre, la justice a de nouveau refusé la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, après la grâce présidentielle partielle qu’elle avait obtenue en début d’année. C’est la Cour d’Appel qui a tranché, après le premier refus du tribunal d’application des peines de Melun en août dernier. Le parquet général ne s’était pourtant pas opposé à cette demande. Mais la Cour a repris les arguments du premier jugement, et a estimé que cette demande de libération avait été déposée trop tôt, reprochant à Jacqueline Sauvage de continuer « à se poser en victime ».

Condamnée à 10 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son mari violent, Jacqueline Sauvage reste donc en prison… Ses avocates ont annoncé qu’épuisée, elle renonçait à se pourvoir en Cassation.

justice2

La même semaine, l’ex-compagne de Maxime Gaget, qui avait témoigné des violences conjugales qu’il avait subies de la part de sa compagne dans un livre, a été condamnée en appel à cinq ans de prison dont trois avec sursis.

Maxime Gaget s’est dit « soulagé que cette affaire soit enfin terminée » à l’annonce du verdict, même s’il s’attendait « à beaucoup plus »…