Deux études sur les violences au sein du couple

Deux études intéressantes sont récemment parues sur les violences au sein du couple.

L’INSEE tout d’abord a mis en ligne en juillet une étude sur les « Atteintes psychologiques et agressions verbales entre conjoints ».

On y apprend notamment qu’au « cours des années 2014 et 2015, 12,7 % des femmes et 10,5 % des hommes âgés de 18 à 75 ans déclarent avoir subi durant les deux années précédentes des atteintes psychologiques ou des agressions verbales de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. », mais aussi que « Les femmes sont plus exposées à des atteintes de différentes natures (7,8 % contre 5,3 % pour les hommes) et les risques pour elles d’être l’objet de violences psychologiques sont plus élevés ».

etudeinsee2016

Le document complet est consultable ici.

Par ailleurs, le numéro 22-23 du Bulletin épidémiologique hebdomadaire paru le 19 juillet est consacré aux violences conjugales. En voici le sommaire :

  • Violences au sein du couple et santé publique : un mariage réussi, vingt ans après la Conférence de Pékin ?
  • Épidémiologie des violences conjugales en France et dans les pays occidentaux
  • Estimation du coût des violences au sein du couple et de leur incidence sur les enfants en France en 2012 : synthèse de la troisième étude française de chiffrage
  • Caractéristiques des victimes de violences conjugales s’étant présentées au CHU de Toulouse en 2013. Étude comparative

L’un des articles de cette publication s’intéresse notamment aux coûts des violences au sein du couple, estimé à 3,6 milliards d’euros pour l’année 2012, dont 21,5 % de coûts directs (médicaux ou non), 66,8 % de coûts indirects et 11,7 % de coûts pesant sur les enfants.

Le Bulletin complet est consultable ici.